Onglet Actus
  • Culte XXL au Zénith

  • Fête chorale transfrontalière

  • 1918, le centenaire

  • Introduction Israël/Palestine

  • CEPE

    Les travaux de l’Assemblée générale de la CEPE s’achèvent mardi 18 septembre à Bâle

    L’Assemblée a définitivement adopté le texte doctrinal sur la compréhension protestante de la communion ecclésiale, ainsi que les textes sur la pluralité religieuse en Europe, la théologie de la diaspora et l’éthique de la médecine reproductive.

     

    Un culte solennel a été célébré dimanche en la cathédrale de Bâle. La prédication du Président Gottfried Locher a porté sur la Béatitude « Heureux ceux qui procurent (fabriquent !) la paix », appliqué au contexte européen actuel. L’assemblée a fait l’expérience étonnante d’une liturgie « yodlée », dans la grande tradition des Alpes suisses ! Durant cette célébration eucharistique a été signée solennellement, entre le président de la CEPE et le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, une déclaration d’intention engageant les deux parties à ouvrir un dialogue officiel sur l’Église et la communion ecclésiale. Ce dialogue représente une grande nouveauté, dans la mesure où jusque-là le Vatican n’ouvrait de dialogue qu’avec les grandes communions confessionnelles mondiales (luthérienne, réformée, méthodiste,…). Ce dialogue est une reconnaissance de l’intérêt et de la pertinence du modèle œcuménique pratiqué par la CEPE, sur la base de la Concorde de Leuenberg : nous pouvons être en pleine communion malgré nos différences d’organisation, de piété, de positons éthiques. Il s’agit, sur la base d’un accord sur l’essentiel – la foi en Christ ressuscité – d’accepter une « diversité réconciliée » ou un « consensus différencié ».

     

    L’Assemblée a également élu son nouveau conseil de 13 membres, en responsabilité jusqu’à la prochaine Assemblée générale dans 6 ans. Christian Albecker a été élu au Conseil, avec pour suppléante Agnès von Kirchbach, pasteure dans l’EPUdF. La première réunion du Conseil a eu lieu dans la salle du Concile, où les cardinaux se réunissaient durant le Concile de Bâle.

     

     

     

    180814_cepe-1

     

    190814_cepe-2

     

    180918_cepe-3

     

    180918_cepe-5

     

    180918_cepe-6

     

    180918_cepe-4-

     

     

    © UEPAL / Christian Albecker

     

    Publié le 18/09/2018

     

    -->
  • Quand la musique fait impression

  • Le temps de la Création

  • Conseil de la Fédération luthérienne mondiale

  • La religion à l'école

  • Rendez-vous avec les religions

UEPAL Croire Lire la Bible

Lire la Bible

Envoyer Imprimer PDF
Dieu s'exprime. Il se révèle par sa Parole. Celle-ci retentit et agit dans l'histoire de l'humanité pour la former, l'arracher au non-sens et à la servitude et la transformer. Elle est ainsi créatrice et source de salut.

bible1Le peuple d'Israël, délivré de l'esclavage égyptien et destinataire de la Loi (les 10 commandements), est le témoin privilégié de cette Parole. À travers les âges, son expérience se trouve rapportée dans les écrits des 39 livres qui forment le Premier ou Ancien Testament. C'est à travers eux que Dieu, aujourd'hui encore, parle à l'humanité.

Cette Parole se trouve concentrée et incarnée dans la vie, la personne, la mort sur la croix et la résurrection de Jésus, le Christ. Le Second ou Nouveau Testament y donne accès à travers les quatre évangiles, le récit de la vie de la première Église (Actes des apôtres), les 21 lettres des Apôtres et le livre de l'Apocalypse (ou « révélation »). Les événements ainsi rapportés et réunis dans le Nouveau Testament accomplissent le projet du Premier Testament et en donnent la clef de lecture : Dieu est Père et son l'amour est plus fort que la colère.

 

 

Lire la Bible (seul ou à plusieurs) ou se mettre à son écoute (lors d'une prédication ou d'une étude biblique par exemple) revient à retrouver, sous la couche du temps parfois difficile à percer, la fraîcheur et l'exigence de cette Parole libératrice et à se laisser guider et transformer par elle.

 

 
UEPAL Croire Lire la Bible