Onglet Actus
  • CEPE

    Les travaux de l’Assemblée générale de la CEPE s’achèvent mardi 18 septembre à Bâle

    L’Assemblée a définitivement adopté le texte doctrinal sur la compréhension protestante de la communion ecclésiale, ainsi que les textes sur la pluralité religieuse en Europe, la théologie de la diaspora et l’éthique de la médecine reproductive.

     

    Un culte solennel a été célébré dimanche en la cathédrale de Bâle. La prédication du Président Gottfried Locher a porté sur la Béatitude « Heureux ceux qui procurent (fabriquent !) la paix », appliqué au contexte européen actuel. L’assemblée a fait l’expérience étonnante d’une liturgie « yodlée », dans la grande tradition des Alpes suisses ! Durant cette célébration eucharistique a été signée solennellement, entre le président de la CEPE et le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, une déclaration d’intention engageant les deux parties à ouvrir un dialogue officiel sur l’Église et la communion ecclésiale. Ce dialogue représente une grande nouveauté, dans la mesure où jusque-là le Vatican n’ouvrait de dialogue qu’avec les grandes communions confessionnelles mondiales (luthérienne, réformée, méthodiste,…). Ce dialogue est une reconnaissance de l’intérêt et de la pertinence du modèle œcuménique pratiqué par la CEPE, sur la base de la Concorde de Leuenberg : nous pouvons être en pleine communion malgré nos différences d’organisation, de piété, de positons éthiques. Il s’agit, sur la base d’un accord sur l’essentiel – la foi en Christ ressuscité – d’accepter une « diversité réconciliée » ou un « consensus différencié ».

     

    L’Assemblée a également élu son nouveau conseil de 13 membres, en responsabilité jusqu’à la prochaine Assemblée générale dans 6 ans. Christian Albecker a été élu au Conseil, avec pour suppléante Agnès von Kirchbach, pasteure dans l’EPUdF. La première réunion du Conseil a eu lieu dans la salle du Concile, où les cardinaux se réunissaient durant le Concile de Bâle.

     

     

     

    180814_cepe-1

     

    190814_cepe-2

     

    180918_cepe-3

     

    180918_cepe-5

     

    180918_cepe-6

     

    180918_cepe-4-

     

     

    © UEPAL / Christian Albecker

     

    Publié le 18/09/2018

     

    -->
  • Quand la musique fait impression

  • Des chrétiens témoignent

  • Le temps de la Création

  • Décès de Michel Schaeffer

  • Conseil de la Fédération luthérienne mondiale

  • La religion à l'école

  • Rendez-vous avec les religions

  • Christian Krieger est élu président de la CEC

  • Nuit du handicap

Établissements médicaux et sociaux protestants

Envoyer Imprimer PDF

Maisons à caractère social

Pauvreté, chômage, solitude, exclusion, … ne sont pas des fatalités. C’est pourquoi les associations sociales membres de la Fédération des œuvres évangéliques unissent leurs efforts pour rendre la solidarité concrète et immédiate : pour que chacun puisse manger à sa faim et dormir dans un lieu sûr, notamment.


Motivées par les promesses bibliques de vie et de paix, ces associations s’engagent en ouvrant des centres d’hébergement et de réinsertion sociale, des établissements pour déficients mentaux ou sensoriels, …

Découvrez le Centre social protestant


Handicap

Les associations accueillant des personnes en situation de handicap sont les plus anciennes des œuvres diaconales. Elles ont su se développer au fil des années en gardant des exigences éthiques ainsi que des orientations chrétiennes revendiquées.

Parce que «chaque vie est une lumière », l’exigence éthique principale de la Fondation du Sonnenhof, rappelle sans relâche que chaque personne est un être singulier pour qui l’on cherche le meilleur chemin de vie possible et dont la famille est accompagnée de manière adaptée.

La Fondation protestante Sonnenhof


Maisons de retraite

19 maisons de retraite d’inspiration protestante sont implantées en Alsace-Moselle.

Elles dépendent toutes du droit local et sont des associations privées à but non lucratif. Si les prestations sont les mêmes que dans une entreprise à but lucratif, elles tentent d'apporter une considération particulière à la personne, leur "prochain" plutôt qu'un "client".

Retrouvez la liste ici

Sept structures gérant des maisons de retraite d'inspiration protestante ont créé un réseau d'associations au service des aînés : l'Alliance Saint-Thomas Seniors

 
UEPAL Église et société Solidarités Medico-social