Onglet Actus
  • Culte XXL au Zénith

  • Fête chorale transfrontalière

  • 1918, le centenaire

  • Introduction Israël/Palestine

  • CEPE

    Les travaux de l’Assemblée générale de la CEPE s’achèvent mardi 18 septembre à Bâle

    L’Assemblée a définitivement adopté le texte doctrinal sur la compréhension protestante de la communion ecclésiale, ainsi que les textes sur la pluralité religieuse en Europe, la théologie de la diaspora et l’éthique de la médecine reproductive.

     

    Un culte solennel a été célébré dimanche en la cathédrale de Bâle. La prédication du Président Gottfried Locher a porté sur la Béatitude « Heureux ceux qui procurent (fabriquent !) la paix », appliqué au contexte européen actuel. L’assemblée a fait l’expérience étonnante d’une liturgie « yodlée », dans la grande tradition des Alpes suisses ! Durant cette célébration eucharistique a été signée solennellement, entre le président de la CEPE et le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, une déclaration d’intention engageant les deux parties à ouvrir un dialogue officiel sur l’Église et la communion ecclésiale. Ce dialogue représente une grande nouveauté, dans la mesure où jusque-là le Vatican n’ouvrait de dialogue qu’avec les grandes communions confessionnelles mondiales (luthérienne, réformée, méthodiste,…). Ce dialogue est une reconnaissance de l’intérêt et de la pertinence du modèle œcuménique pratiqué par la CEPE, sur la base de la Concorde de Leuenberg : nous pouvons être en pleine communion malgré nos différences d’organisation, de piété, de positons éthiques. Il s’agit, sur la base d’un accord sur l’essentiel – la foi en Christ ressuscité – d’accepter une « diversité réconciliée » ou un « consensus différencié ».

     

    L’Assemblée a également élu son nouveau conseil de 13 membres, en responsabilité jusqu’à la prochaine Assemblée générale dans 6 ans. Christian Albecker a été élu au Conseil, avec pour suppléante Agnès von Kirchbach, pasteure dans l’EPUdF. La première réunion du Conseil a eu lieu dans la salle du Concile, où les cardinaux se réunissaient durant le Concile de Bâle.

     

     

     

    180814_cepe-1

     

    190814_cepe-2

     

    180918_cepe-3

     

    180918_cepe-5

     

    180918_cepe-6

     

    180918_cepe-4-

     

     

    © UEPAL / Christian Albecker

     

    Publié le 18/09/2018

     

    -->
  • Quand la musique fait impression

  • Le temps de la Création

  • Conseil de la Fédération luthérienne mondiale

  • La religion à l'école

  • Rendez-vous avec les religions

UEPAL S'impliquer En paroisse Prédicateur laïque

Prédicateur laïque

Envoyer Imprimer PDF

Vous souhaitez vous impliquer directement dans la célébration des cultes ?
Le ministère de prédicateur laïque est destiné à toute personne bénévole désirant s'investir dans sa paroisse et plus largement dans l'Église, par des célébrations de cultes, afin d'y apporter un regard complémentaire et un enrichissement de la vie communautaire.

 

Lors du culte, moment essentiel de la vie de l'Église, les chrétiens vivent ensemble la présence du Seigneur, écoutent l'Évangile, célèbrent les sacrements, louent et invoquent le Seigneur.

Avec le ministère de pasteur, l'UEPAL reconnaît d'autres ministères nécessaires à la vie cultuelle, en particulier celui de prédicateur laïque (autrefois appelé « lecteur »). Des femmes et des hommes sont appelés à présider le culte et suivent pour cela une formation particulière. Le témoignage de la Bonne Nouvelle devient ainsi l'affaire de tous, chacun selon ses dons et ses charismes.

La formation de prédicateur laïque s'effectue à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg (de manière continue sur 1 ou 2 ans). Elle introduit aux questions théologiques et est proposée sous la forme d'un diplôme universitaire. Le « tronc commun » (Modules bibliques - Ancien et Nouveau Testament, historiques, et doctrinaux) est complété par des cours de spécialité, basés principalement sur l'expression et la pratique. L'étudiant - prédicateur est amené à lire et à prêcher en public, à prendre du recul par rapport à son travail et à proposer un apport constructif et critique sur le travail de ses pairs (attitudes, voix, forme et fond de la prédication...). Cette formation prépare au Diplôme universitaire, spécialité prédication.

Suite à cette formation théorique, un stage pratique au sein de l'UEPAL permettra au candidat de se mettre en situation lors de sept cultes avec un pasteur-accompagnant.

Les personnes intéressées peuvent s'adresser à leur pasteur, à leur responsable régional (Inspecteur ecclésiastique luthérien ou Président de Consistoire réformé) ou directement auprès du service des prédicateurs laïques, service de l'UEPAL qui leur est dédié.


Le Service est chargé :

  • d'organiser et de coordonner la formation initiale (en lien avec la Faculté de Théologie) et continue des prédicateurs
  • de participer à l'évaluation de leur formation en vue de l'agrément au ministère de prédicateur
  • de veiller à leur accompagnement dans le ministère qui leur est confié
  • de leur procurer matériels et informations utiles à l'exercice de leur ministère , notamment par l'envoi régulier de prédications en français et en allemand.

 

Pour plus d'informations, renseignez-vous auprès de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, ou sur http://www.premiumorange.com/theologie.protestante/ ou auprès de la responsable du service des prédicateurs laïques : pasteur Marc Frédéric Muller (marcfrederic.muller@uepal.fr)

 
UEPAL S'impliquer En paroisse Prédicateur laïque