Onglet Actus
  • Culte XXL au Zénith

  • Fête chorale transfrontalière

  • 1918, le centenaire

  • Introduction Israël/Palestine

  • CEPE

    Les travaux de l’Assemblée générale de la CEPE s’achèvent mardi 18 septembre à Bâle

    L’Assemblée a définitivement adopté le texte doctrinal sur la compréhension protestante de la communion ecclésiale, ainsi que les textes sur la pluralité religieuse en Europe, la théologie de la diaspora et l’éthique de la médecine reproductive.

     

    Un culte solennel a été célébré dimanche en la cathédrale de Bâle. La prédication du Président Gottfried Locher a porté sur la Béatitude « Heureux ceux qui procurent (fabriquent !) la paix », appliqué au contexte européen actuel. L’assemblée a fait l’expérience étonnante d’une liturgie « yodlée », dans la grande tradition des Alpes suisses ! Durant cette célébration eucharistique a été signée solennellement, entre le président de la CEPE et le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, une déclaration d’intention engageant les deux parties à ouvrir un dialogue officiel sur l’Église et la communion ecclésiale. Ce dialogue représente une grande nouveauté, dans la mesure où jusque-là le Vatican n’ouvrait de dialogue qu’avec les grandes communions confessionnelles mondiales (luthérienne, réformée, méthodiste,…). Ce dialogue est une reconnaissance de l’intérêt et de la pertinence du modèle œcuménique pratiqué par la CEPE, sur la base de la Concorde de Leuenberg : nous pouvons être en pleine communion malgré nos différences d’organisation, de piété, de positons éthiques. Il s’agit, sur la base d’un accord sur l’essentiel – la foi en Christ ressuscité – d’accepter une « diversité réconciliée » ou un « consensus différencié ».

     

    L’Assemblée a également élu son nouveau conseil de 13 membres, en responsabilité jusqu’à la prochaine Assemblée générale dans 6 ans. Christian Albecker a été élu au Conseil, avec pour suppléante Agnès von Kirchbach, pasteure dans l’EPUdF. La première réunion du Conseil a eu lieu dans la salle du Concile, où les cardinaux se réunissaient durant le Concile de Bâle.

     

     

     

    180814_cepe-1

     

    190814_cepe-2

     

    180918_cepe-3

     

    180918_cepe-5

     

    180918_cepe-6

     

    180918_cepe-4-

     

     

    © UEPAL / Christian Albecker

     

    Publié le 18/09/2018

     

    -->
  • Quand la musique fait impression

  • Le temps de la Création

  • Conseil de la Fédération luthérienne mondiale

  • La religion à l'école

  • Rendez-vous avec les religions

UEPAL Qui sommes-nous ? Notre organisation

La structure de l'UEPAL

Envoyer Imprimer PDF

 

En 2006, les Églises luthérienne et réformée d'Alsace et de Lorraine se sont unies pour former l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL).

Chacune des Églises a ainsi délégué à l'Union une grande partie de ses compétences pour conduire des actions communes. Les pasteurs de ces deux sont rassemblés dans un corps pastoral unique.

Les deux Églises subsistent cependant dans leur organisation propre :

  • l'Église protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine - EPCAAL
  • l'Église protestante réformée d'Alsace et de Lorraine - EPRAL

 

Pour garantir un fonctionnement le plus démocratique possible, l'UEPAL s'organise en différentes instances :

 

schema_uepal_rvb

Paroisses

 

L'UEPAL rassemble 247 paroisses. Elles sont animées par un
conseil presbytéral constitué de membres actifs élus par les paroissiens et d'un pasteur.

Trouvez une paroisse près de chez vous !

Comment intégrer un conseil presbytéral ?

 

Consistoires et inspections

 

Les différentes paroisses sont regroupées par secteur géographique en « consistoires ».

Les consistoires sont un lieu de collaboration de proximité entre les paroisses, mutualisant leurs moyens et leurs ressources.

Au niveau de l'Église luthérienne, ses 40 consistoires sont eux-mêmes rassemblés en 7 inspections (Bouxwiller, Brumath, Colmar, Dorlisheim, Alsace Bossue Moselle, Strasbourg, Wissembourg).

Les inspections, ayant à leur tête un Inspecteur ecclésiastique, mènent des réflexions de fond sur la vie de l'Église et font le lien entre le terrain et l'ensemble du travail de l'Église.

Au niveau de l'Église réformée, ses 4 consistoires (Bischwiller, Metz, Mulhouse, Strasbourg) accomplissent les mêmes tâches que les consistoires et inspections luthériens.

 

Consistoire supérieur et Synode

 

« Consistoire supérieur » pour l'Église luthérienne et « Synode » pour l'Église réformée, ces deux assemblées du type législatif fixent pour chacune des Églises leurs grandes orientations et priorités. Le Consistoire supérieur se réunit deux fois par an, il est présidé actuellement par Christian Albecker. Sa vice-présidente en est Patricia Rohner-Hégé. Le Synode se réunit une à deux fois par an, mais c'est son « Conseil synodal », présidé par Christian Krieger, qui est l'organe exécutif de cette Église.

 

Assemblée et Conseil de l'Union

 

Avec l'union des deux Églises, on a formé l'Assemblée - organe législatif - et le Conseil de l'Union - organe exécutif. Ces deux instances fixent les grandes orientations et prennent les décisions majeures par rapport à la vie des deux Églises. L'Assemblée se réunit deux fois par an. Quant au Conseil, il se réunit deux fois par mois en formation restreinte et trois fois par an en formation plénière. Les deux instances sont composées de délégués du corps pastoral et laïc des deux Églises et présidées par Christian Albecker ; Christian Krieger et Patricia Rohner-Hégé en assurent la vice-présidence.


Liste des membres de l'Assemblée de l'Union

Liste des membres du Conseil dans sa session plénière

 

Institutions, œuvres et mouvements


Au cours de l'histoire, l'Église s'est donnée différentes structures : de la communauté de maison aux ermitages en passant par les couvents et... les paroisses. C'est cette dernière forme qui est la plus connue aujourd'hui.

Mais de nombreuses institutions, œuvres et mouvements protestants sont aussi des lieux d'église à découvrir... Ce sont des partenaires avec lesquels nous entretenons des liens forts.

 

 
UEPAL Qui sommes-nous ? Notre organisation