Histoire du protestantisme

Imprimer

 

L'expression de la foi protestante est née d'un puissant mouvement de réformation de l'Église au XVIe siècle. À l'origine, Martin Luther (1483-1546), Jean Calvin (1509-1564), Martin Bucer (1491-1551) et d'autres responsables religieux et politiques plaident pour un retour aux sources évangéliques et prônent la simplicité et la radicalité de la « vraie » foi.

Un terrain d'entente suffisant n'ayant pu être trouvé avec l'Église catholique romaine à l'époque, le protestantisme s'est développé en prenant appui sur des structures socio-politiques prêtes à le recevoir (royaumes, principautés, villes libres, etc.). Plusieurs familles « confessionnelles » ont vu le jour, dont notamment :

 

 

Au niveau régional, les Églises luthérienne[1] et réformée[2], travaillant en étroite collaboration depuis de nombreuses années, se sont regroupées en 2006 pour former l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL).

Chacune des Églises a ainsi délégué à l'Union une grande partie de ses compétences pour conduire des actions communes. Les pasteurs de ces deux Églises, par exemple, sont à présent rassemblés dans un corps pastoral unique. Les deux Églises subsistent cependant dans leur organisation propre.

 

[1] Église protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine - EPCAAL

[2] Église protestante réformée d'Alsace et de Lorraine - EPRAL