Onglet Actus
UEPAL Qui sommes-nous ? Notre histoire Particularités régionales

Des particularités régionales

Envoyer Imprimer PDF

 

Un statut religieux particulier

 

Annexés par l'Allemagne en 1870, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle n'ont pas été touchés par la loi française de séparation de l'Église et de l'État votée en 1905.

Aussi retrouveront-ils en 1918 le système « concordataire » qui était le leur avant l'annexion.

Aujourd'hui encore, les pasteurs luthériens et réformés (comme les prêtres et les rabbins) sont rémunérés par l'État et la culture religieuse est enseignée dans les écoles.

 

Le simultaneum

 

Imposé par Louis XIV en 1685, le simultaneum consistait pour les protestants de mettre à disposition des catholiques le chœur de l'église, dans les localités comptant au minimum sept familles catholiques. Il subsiste aujourd'hui une cinquantaine d'églises dites simultanées.

 

Des cultes bilingues

 

Quand on sait que, depuis la guerre de Trente Ans, les habitants ont changé cinq fois de nationalité, on ne s'étonnera pas de trouver dans ces départements frontaliers des cultes en alsacien, en allemand ou, plus souvent encore, des célébrations bilingues. La pratique du dialecte connaît certes un déclin sérieux depuis les années 1970. Mais de nombreuses associations, initiatives et personnalités tentent de préserver et de dynamiser ce patrimoine.

 

 

Le visiteur aura, quant à lui, la chance de trouver dans les trois départements un riche patrimoine ecclésial où tous les styles architecturaux sont représentés.

 

 
UEPAL Qui sommes-nous ? Notre histoire Particularités régionales