Onglet Actus
  • Une table pour les EDC

  • Les Sacrées journées de Strasbourg

  • Nomination de Marion Muller-Colard au Comité consultatif national d’éthique (CCNE)

    Docteure en théologie protestante de l’Université de Strasbourg, elle est auteure d’une thèse sur le livre de Job et « le mal de justice ». De 2008 à 2013 elle a ensuite exercé un travail d’aumônier hospitalier à la Clinique du Diaconat à Mulhouse avant de se consacrer entièrement à son travail d’écrivaine. Elle s’est notamment fait remarquer pour son livre « L’autre Dieu. La plainte, la menace et la grâce » (Éditions Labor et Fides) qui a rencontré un large succès en librairie et obtenu les prix Spiritualités d’aujourd’hui et Écritures et spiritualités en 2015.

     

    L’UEPAL lui souhaite beaucoup de réussite dans ses nouvelles fonctions.

     

     

    Retrouvez deux articles très intéressants sur le sujet :

    « Treize nouveaux membres nommés au CCNE », article paru dans La Croix du 29 décembre 2017

    « Bioéthique : Chrétiens, soyons les gardiens de la vulnérabilité », article paru dans La Vie le 4 janvier 2018

     


    Publié le 15 janvier 2018

     

    -->
  • John Bost remporte un prix à Angoulème

  • Index 2018 de la persécution des chrétiens

  • Décès du pasteur Wolfgang Gross- de Groër

  • Message oecuménique de Noël

    C’est que, pour trouver le chemin de la mangeoire de Bethlehem, il faut sortir du confort, se débarrasser de nos encombrements, qu’ils soient matériels – comme notre soif inextinguible de consommation - ou psychologiques – comme notre obsession d’efficacité et d’apparence-. Pour trouver le Christ, il faut se mettre à l’écart, dans le silence et le dénuement intérieur. Il faut contempler comme les bergers la voûte étoilée pour percevoir le chant des anges. Ces messagers de la Bonne Nouvelle nous indiquent le chemin de l’humble étable où gît celui qui a fait descendre le ciel sur la terre, le Prince de paix annoncé par l’antique prophétie. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! »

    Le silence et l’humilité : deux dispositions intérieures à cultiver en ce temps de Noël, dans notre monde où tout n’est que vacarme et prétention orgueilleuse. Car seuls les humbles et ceux qui ont une capacité d’écoute peuvent accéder à la vraie joie de Noël, comme Marie, humble et attentive, comme les bergers et même comme les mages, qui ont eu l’humilité de se laisser guider et enseigner.

    Paix aux hommes, paix sur terre : le message de Noël s’adresse aux chrétiens et à toute personne de bonne volonté. Puisse la paix de Dieu, trouvée dans le silence et l’humilité, se concrétiser dans nos vies par des actions de justice et de solidarité, de respect de la création, de réconciliation et de fraternité !

    Joyeux Noël à toutes et à tous, dans la paix du Christ qui est joie et espérance !

     

     

    Christian Albecker                                                       Mgr Luc Ravel

    Président de l’Union des Églises Protestantes                Archevêque de Strasbourg

    d’Alsace et de Lorraine

     

     

    -->
  • Les Églises riveraines du Rhin

  • Lettre ouverte GCO

  • Appel à l'accueil des réfugiés

UEPAL Rétrospective 28/03/2017 - Les 500 ans de la Réforme et l'Église othodoxe

 

Colloque international
"1517 - 2017 : 500 ans de Réforme"
à Thessalonique en Grèce

Du 28 au 30 mars 2017


 

Du 28 au 30 mars 2017 s'est tenu à Thessalonique en Grèce un colloque international sur le thème « 1517 - 2017 : 500 ans de Réforme ». Accueilli par la Faculté de théologie orthodoxe de l'Université Aristote de Thessalonique, sous les auspices du patriarcat œcuménique, ce colloque est le fruit du travail obstiné du Père Christos Filiotis, prêtre de la paroisse orthodoxe grecque de Strasbourg et professeur à l'École de Théologie Pastorale et Sociale de la faculté de théologie de Thessalonique. Il s'agit du seul événement connu à ce jour organisé dans le monde orthodoxe autour des 500 ans de la Réforme.

 

Strasbourg était triplement présent, à travers l'UEPAL (Christian Albecker), la faculté de théologie protestante (M. Wieger, J. Cottin, D. Gerber et M. Vial) et l'Institut œcuménique de la FLM (A. Birmelé, Th. Dieter, J. Wasmuth). Co organisé par les facultés de théologie de Thessalonique, Strasbourg et Kiehl et l'Institut œcuménique de la FLM, le colloque a également mobilisé des théologiens d'Athènes, de Bâle et des catholiques de Paris et Louvain. Les contenus étaient articulés autour de l'histoire de la Réforme et de ses liens avec l'orthodoxie, l'état et la dynamique des dialogues œcuméniques, l'importance actuelle de la Réforme et les perspectives pour l'avenir.

 

Au plan historique, les participants ont pu (re)découvrir que des échanges de personnes et de documents (Confession d'Augsbourg traduite en grec et envoyée au patriarche de Constantinople) ont eu lieu dès le 16e siècle, mais se sont interrompus pendant plus de trois siècles. Le dialogue œcuménique actuel est très difficile, autant avec les catholiques qu'avec les protestants (l'Église orthodoxe grecque ne reconnaît le baptême d'aucune autre Église). Mais le fait même que le colloque ait eu lieu constitue une ouverture, aujourd'hui incarnée par une partie du corps enseignant de la faculté de Thessalonique, en particulier ceux qui ont été formés dans nos facultés. La poursuite de ces échanges est d'une grande importance pour l'avenir.

 

Une mini table ronde et une réception ont également eu lieu dans les locaux de la paroisse protestante allemande de Thessalonique, qui accueille de nombreux allemands, en particulier des couples gréco-allemands.

 

 

Reportage photos

 

170328-1

 

170328-2

 

170328-3

 

170328-4

 

© UEPAL / Christian Albecker

 

 

 

 
UEPAL Rétrospective 28/03/2017 - Les 500 ans de la Réforme et l'Église othodoxe