16 avril 2020

Funérailles en période de confinement

Depuis le 16 mars, l’organisation des obsèques est limitée au cimetière et à une assistance de 20 personnes (souvent réduite à 10 dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin). Les cultes de souvenir et d’action de grâces sont remis au-delà du confinement. Les rites collectifs pour vivre un deuil, tels que les regroupements de proches, le temps de recueillement auprès du corps du défunt et l’accompagnement de fin de vie en hôpital ne sont pas toujours possibles, en fonction des établissements.

Un accompagnement pastoral possible

Les pasteurs de l’UEPAL restent pleinement mobilisés et à votre disposition pour vous accompagner. Si le pasteur de votre paroisse la plus proche ne peut vous accompagner au cimetière, d’autres seront en mesure de le faire.

En effet, au vu des circonstances actuelles, le report d’une cérémonie à une date après le confinement n’est pas une évidence. Une cérémonie au cimetière avec un cercle restreint permet tout de même d’évoquer la vie du défunt, de faire ses adieux, d’écouter des paroles réconfortantes…

Contact

Vous trouverez tous les contacts des paroisses et de leurs pasteurs ici.

En cas de difficulté pour trouver un pasteur disponible, n’hésitez pas à nous contacter au 03 88 25 90 00 ou par mail à accueil@uepal.fr.

Articles de réflexion

« Ne repoussez pas les funérailles » par le pasteur Jürgen Grauling

Confrontés à la mort, par le pasteur Serge Wüthrich

 

« Seigneur, notre Dieu, en toi est notre espérance. Dans l’ombre de la mort, tu ne nous laisses pas seuls. Dans l’angoisse de la mort, tu viens auprès de nous. Dans le silence de la mort, tu nous parles, tu nous rassures, tu nous consoles. »

 

Ecout’Aumônerie

Début avril, trois numéros verts sont mis en place par le Service des Aumôneries des Établissements Sanitaires et Médico-sociaux, pour offrir un contact facile à tous ceux qui sont dans le désarroi à l’hôpital ou dans les EHPAD dans notre région. Ils peuvent également vous accompagner ou vous orienter pour l’organisation d’obsèques.
Trois numéros verts