Le Messie de G.F.Haendel

Pour ouvrir ce calendrier de l'Avent en musique voici une œuvre emblématique : le Messie de G.F.Haendel.

L’ouverture orchestrale constitue un portique sévère et solennel : elle débute par un mouvement grave et rythmé dans l’esprit de l’ouverture à la française, pour souligner la majesté du Messie. Une fugue enlevée prend le relais : toujours en mode mineur, elle annonce cependant un horizon qui va s’ouvrir avec la venue du Messie. 

 Le ténor apparaît comme la voix criant dans le désert en citant le prophète Esaïe : Comfort ye my people 

Consolez mon peuple, dit votre Dieu; 

réconfortez Jerusalem, et criez-lui que son combat  

est achevé, que son injustice est pardonnée. 

Voix de celui qui crie dans le désert : 

préparez la route du Seigneur, tracez droit dans le 

désert une grande route pour notre Dieu. (Esaïe 40, 1-3).  

Une incroyable sérénité se dégage de ce premier récitatif posé sur un tapis de cordes en mode majeur et porteur d’espérance.  

  

L’air Every valley shall be exalted ouvre de larges perspectives sur une musique engageante, décrivant musicalement les transformations à venir :  

Chaque vallée sera élevée, 

et chaque montagne et colline, abaissée ; 

ce qui est tordu sera redressé 

et les endroits rocailleux, aplanis. (Esaïe 40, 4) 

  

Pour conclure ce périple des ténèbres vers la lumière, le chœur lance un vigoureux menuet, lumineux et ouvert sur l’avenir : And the glory of the Lord 

Et la gloire du Seigneur sera révélée, 

et toute chair la verra entièrement: 

car la bouche du Seigneur l’a dit. (Esaïe 40, 5) 

 

A écouter, à voir :  Händel: Ouverture – récit – air – choeur 

Avec : 

John Mark Ainsleyténor 

The Choir of King’s College 

The Brandenburg Consort 

Stephen Cleobury, direction 

 

Yngve Bakken Nilsen