Retour aux réflexions

L'auteur Jean-Luc HAUSS

Pasteur

Thème de la réflexion : entraide

Éduquer pour donner un avenir meilleur

À Mayiladuthurai au Tamil Nadu, dans le Sud-Est de l’Inde, une école maternelle gérée par l’Eglise Évangélique luthérienne du Tamil Nadu permet à des enfants de préparer leur scolarité future dans de bonnes conditions.

Depuis de nombreuses années, nous soutenons avec l’œuvre missionnaire de Hermannsburg les foyers pour enfants de l’Église évangélique luthérienne du Tamil Nadu. Parmi la vingtaine de foyers destinés à l’accueil d’enfants issus de familles Dalits, il y a des internats pour des garçons et filles qui sont scolarisés dans les écoles primaires ou les collèges, mais il y a également des écoles maternelles, comme celle de Mayiladuthurai.

En Inde, de nombreux jeunes enfants passent la journée avec leur mère dans les champs ou sur les chantiers de construction, où ils travaillent comme journaliers. C’est souvent la première étape avant l’entrée dans le système du travail des enfants. En effet, à partir d’un certain âge, les enfants sont confiés ‑nous dirions vendus- pour un salaire annuel à un entrepreneur, qui les fera travailler toute la journée dans un atelier textile ou de confection de sacs en papier, par exemple.

En Inde, lorsque les parents sont pauvres et particulièrement lorsqu’ils font partie des sans-castes, les Dalits, les enfants sont particulièrement exposés à la violence, aux abus de toutes sortes, entre autres à la traite des êtres humains. Dans les bidonvilles de Mayiladuthurai vivent de nombreuses familles qui hésitent même à envoyer leurs enfants dans une école maternelle qu’elles ne connaissent pas, car elles ont peur pour leur sécurité.

Les responsables et les éducateurs de l’école maternelle gérée par l’Église évangélique luthérienne du Tamil Nadu ont non seulement réussi à donner une bonne réputation à leur école, mais ils ont surtout réussi à la promouvoir, en visitant les familles dans les bidonvilles et en créant ainsi une relation de confiance.

Dans l’école maternelle de Mayiladuthurai, 25 enfants reçoivent chaque matin une base pédagogique qui les prépare à une future scolarisation. Ils apprennent les chiffres ou l’alphabet anglais. Chaque mois, il y a un « projet » : l’occasion pour les enfants d’aborder des sujets tels que les fruits et légumes, la circulation, l’argent, les instruments de musique, l’hygiène, ou encore les saisons. Certains enfants profitent également de la possibilité de déjeuner sur place et peuvent bénéficier dans l’après-midi d’une animation dans un environnement sécurisé, d’une garderie au sens noble du terme !

Même si beaucoup de parents sont très pauvres, ils contribuent aux coûts de l’accueil de leur enfant. Souvent, les enfants apportent aussi leur propre nourriture pour le repas de midi. L’école maternelle de Mayiladuthurai et notre Église partenaire bénéficient de la part de l’ELM-Hermannsburg d’un soutien sous forme de subvention, qui permet de financer les salaires des éducateurs et des enseignants, ainsi que du matériel ludique et didactique.

Le soutien se traduit aussi par la mise à disposition d’une personne référente. Ute Penzel, qui travaille à Hermannsburg, se rend souvent en Inde pour accompagner les projets, encourager le développement de concepts pédagogiques. Elle participe à l’amélioration globale du travail de ces institutions par des visites et des ateliers. Elle supervise également l’envoi des volontaires du service civique. Dans l’école maternelle de Mayiladuthurai, il y a actuellement deux volontaires de l’ELM.

Jean-Luc Hauss

Article tiré du magazine Église Missionnaire, avec l’aimable accord du directeur de publication.

© Wikipedia

Les réflexions du même thème