Retour aux réflexions

L'auteur Anne van den Broecke

Paroissienne d'Obersteinbach

Thème de la réflexion : Confinement

La langue du coeur

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : il n’est nulle part fait référence à quelque notion de savoir, de connaissances : le ressenti du cœur suffit. 

« Tout notre ouvrage en cette vie consiste à guérir l’œil du cœur, celui par lequel Dieu peut être vu. »

Saint Augustin

Le Petit Prince de Saint-Exupéry nous livre le secret du renard : « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. »
Et dans l’Evangile selon Matthieu (5, 8), on retrouve ce lien entre le cœur et la capacité de voir : « Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu. »

Dans ces trois phrases, il n’est nulle part fait référence à quelque notion de savoir, de connaissances : le ressenti du cœur suffit.  C’est donc une faculté accessible à chaque être humain !

Cela signifie effectuer un retour en moi-même, laisser de côté ce qui est superficiel, être à l’écoute de la voix intérieure qui essaye de se faire entendre dans le tohu-bohu de la vie de tous les jours.  Les dernières semaines que je viens de vivre ont peut-être été plus propices à cette introspection ?  Et les actions menées pour aider mes proches, et tous ceux qui étaient dans le besoin, ont créé des liens de générosité, me permettant de mieux écouter mon cœur et de répondre un peu plus au commandement d’amour…

Lorsque je me laisse entraîner dans une certaine hyperactivité liée à une vie professionnelle, pressée de toutes parts et à tous moments par des impératifs administratifs, économiques, universitaires ou autres, des instants précieux me sont comme volés : je n’ai plus de temps pour rien d’autre.  Et c’est parfois presque inévitable.  Mais si je profitais de ces moments où le temps semble s’être arrêté pour renouer le contact avec mon prochain : famille, amis, voisins, collègues, pour tisser des liens nouveaux, plus profonds ?  Ainsi je pourrais sûrement vivre des expériences assez extra-ordinaires, où un petit moment de bonheur accordé à l’autre m’apporterait un grand moment de bonheur.

Et si je saisissais aussi ces occasions pour me rapprocher de mon Créateur, ce Père qui me donna son Fils pour me délivrer de mes manquements d’amour ?  Dans quelques jours les chrétiens commémoreront la venue de l’Esprit Saint qui leur est envoyé pour sceller cet amour initial, graine semée pour réunir tous les frères sur la terre et dans les cieux.

Puisse Jésus me préparer à recevoir ce don pour devenir capable de parler une autre langue : celle du cœur !


27 mai 2020


L’inspection de Wissembourg propose un projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » où chacun est invité à partager comment le confinement a changé sa manière de vivre et de comprendre sa foi, de vivre et de comprendre l’Église. Apportez, vous aussi, votre témoignage en écrivant à axel.imhof@yahoo.com

Photo by Annie Spratt on Unsplash

Les réflexions du même thème

Un silence intolérable

Depuis que ce micro-organisme sillonne en toute impunité tous les coins de notre planète, notre vie sur cette Terre a bien changé.  Je suis devenue prudente…

Confinement Corinne EhretIl y a 1 mois

Une pièce du puzzle

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : « Et te voilà  partie  pour une nouvelle aventure » me suis-je dit.

Confinement Monique GISSELBRECHTIl y a 1 mois

Une réalité plus simple ?

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : L’avenir me paraît pleins d’incertitudes mais aussi de nouvelles possibilités…

Confinement Georges REMPPIl y a 1 mois

Il est mon Espérance

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : Le Seigneur est fidèle, ses bontés ne sont pas épuisées, elles se renouvellent chaque matin.

Confinement Mireille HITZIGERIl y a 1 mois