Retour aux réflexions

L'auteur Georges REMPP

Pasteur

Thème de la réflexion : Confinement

Une réalité plus simple ?

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : L’avenir me paraît pleins d’incertitudes mais aussi de nouvelles possibilités...

J’ai vécu le temps de confinement comme une profonde remise en question de la manière dont j’exerce mon ministère pastoral.

J’ai laissé volontairement s’installer un temps de vacuité dans les activités paroissiales pour laisser émerger les besoins et les attentes. Ce fut l’occasion d’expérimenter de nouvelles formes de présence et de communications : vidéos, vidéoconférences. Ceci aussi pour faciliter à certains le contact avec l’Évangile et l’Église.

Mais il faudra veiller à construire des ponts avec des vraies rencontres car l’Église n’est pas seulement une réalité virtuelle.

Il est important de rencontrer l’autre. Car c’est dans cette rencontre que se vit essentiellement notre rencontre avec Dieu, le tout autre. Rencontre qui nous dé-confine et nous ouvre.
L’avenir me paraît pleins d’incertitudes mais aussi de nouvelles possibilités.

Comme Abraham, laissons la foi en Dieu et l’espérance du Royaume nous porter, vers de nouveaux horizons ; pour expérimenter une autre manière de vivre l’Église, plus simple, ou l’être est plus important que le faire, une Église où la relation à l’Autre, l’amour de Dieu et l’amour du prochain deviennent la priorité.

Les contraintes pour reprendre les cultes dans les églises sont des occasions pour expérimenter d’autres formes de célébrations. Nous retrouver dans des jardins ou des maisons de particuliers en petits groupes d’une dizaine de personnes pour des célébrations simples et vivantes en famille avec des amis, des voisins.

Notre rôle de pasteur redevient celui de former, d’enseigner, d’accompagner, de veiller à l’ouverture et au lien avec l’ensemble de la paroisse et de l’Église.

Lorsque les conditions le permettront à nouveaux les cultes à l’église pourraient être l’occasion de réunir les différentes églises de maison en des célébrations au rayonnement contagieux.


25 mai 2020


L’inspection de Wissembourg propose un projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » où chacun est invité à partager comment le confinement a changé sa manière de vivre et de comprendre sa foi, de vivre et de comprendre l’Église. Apportez, vous aussi, votre témoignage en écrivant à axel.imhof@yahoo.com

Photo by Minh Trí on Unsplash

Les réflexions du même thème

Rencontrer, partager, prier

Pendant la crise, les aumôniers des Ehpad ne pouvaient plus rencontrer les résidents, ni célébrer des cultes avec eux. Comment ont-ils géré cette situation ? Quelles questions se posent-ils aujourd’hui sur leur pratique ?

Confinement Gwenaëlle BRIXIUSIl y a 4 mois

Un silence intolérable

Depuis que ce micro-organisme sillonne en toute impunité tous les coins de notre planète, notre vie sur cette Terre a bien changé.  Je suis devenue prudente...

Confinement Corinne EhretIl y a 4 mois

Une pièce du puzzle

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : « Et te voilà  partie  pour une nouvelle aventure » me suis-je dit.

Confinement Monique GISSELBRECHTIl y a 4 mois

La langue du coeur

Projet d’écriture « Au jour le jour ma vie de foi » : il n'est nulle part fait référence à quelque notion de savoir, de connaissances : le ressenti du cœur suffit. 

Confinement Anne van den BroeckeIl y a 4 mois