© Pearl - Lightstock

L’Église protestante n'empêche pas un nouveau mariage suite à un divorce. Elle fait passer l’accompagnement pastoral et humain avant les principes dogmatiques.

Les statistiques de la société montrent qu’aujourd’hui près d’un mariage sur deux se termine par un divorce. Et aucun couple, aussi croyant soit-il, n’est à l’abri d’une telle issue. L’amour et la sexualité, voulus et protégés par Dieu, sont affaires pleinement humaines où se jouent la responsabilité, mais aussi la fragilité et la faiblesse des créatures de Dieu.

Le divorce, une souffrance

Un divorce est toujours une souffrance. L’Église n’est là ni pour juger, ni pour ajouter de la souffrance à la souffrance en culpabilisant les couples. Ces personnes vivent en général leur divorce comme un échec qui laisse des traces pendant longtemps. Les personnes divorcées ou en voie de l’être ont besoin d’une écoute et d’un accompagnement compétent. Ainsi ils pourront traverser leur épreuve et retrouver sens à leur vie. Nous encourageons ces couples à suivre des entretiens de conseil conjugal ou de thérapie. Nous croyons que la mission de l’Église et du message de l’Évangile est d’accompagner et de relever ceux qui tombent, et de leur en proposer les moyens. En disant cela, il ne s’agit pas de banaliser le divorce, mais de témoigner de l’amour de Dieu qui accueille, relève et ouvre à un nouvel avenir.

C’est pourquoi, le moment venu et si le travail de deuil de l’ancien couple a été effectivement fait (pacification des conflits, fonctionnement harmonieux des responsabilités parentales vis-à-vis des enfants), la bénédiction religieuse d’un nouveau mariage peut être envisagée par l’Église selon les modalités d’une préparation adéquate avec le pasteur sollicité.

On peut nous rendre la vie assez dure, nous dépouiller de certains biens matériels, nous enlever une certaine liberté de mouvement tout extérieur. Mais c'est nous-même qui nous dépouillons de nos meilleures forces par une attitude psychologique désastreuse. En nous sentant persécutés, humiliés, opprimés. En éprouvant de la haine. En crânant pour cacher notre peur. On a bien le droit d'être triste et abattu, de temps en temps, par ce qu'on nous fait subir. C'est humain et compréhensible. Et pourtant, la vraie spoliation c'est nous-même qui nous l'infligeons. Je trouve la vie belle et je me sens libre. En moi des cieux se déploient aussi vastes que le firmament. Je crois en Dieu et je crois en l'homme, j'ose le dire sans fausse honte. La vie est difficile mais ce n'est pas grave.

Etty Hillesum – Une vie bouleversée

Qui pour nous aider ?

Organismes de formation et d’accompagnement des couples et des familles :

CLER Amour et famille  

Association française des centres de conseil conjugal

Association nationale des centres de conseil conjugal  

 

Associations et professionnels de la région :

Grandir encore 

Conseil conjugal et familial 67 

SOS Femmes solidarité 

Le service de pastorale conjugale et familiale de l’UEPAL

Ce service est présent pour les jeunes, les célibataires, les couples, les personnes séparées ou divorcées, les familles, les aînés, les paroisses, les pasteurs, les associations, œuvres et mouvements…

Ses missions :

  • Écouter, en assurant une présence pour toute personne qui le demande,  par des entretiens et l’orientation vers un réseau de partenaires.
  • Former, comme les « Journées pour futurs mariés » ou à la demande (jeunesse, vie conjugale, parentalité, développement personnel, …).
  • Rencontrer en organisant des événements favorisant les échanges.
  • Réfléchir par l’animation de groupes d’échange et de réflexion avec le soutien d’une commission pluridisciplinaire.

Contact

Rachel Wolff // 03 88 25 90 70 // 06 60 51 74 51 // mailto: couple-famille@uepal.fr

Faites le plein de ressources !

Recevez toutes les actualités à destination des paroisses de l’UEPAL.

Restez connectés avec l'UEPAL