L’UEPAL, c’est aussi un lieu de réflexion

Théologie, éthique, environnement, société,… Le protestantisme se caractérise par une pensée plurielle.

Trier par
Fragilité…

Fragilité…

C’est le mot qui me vient spontanément au regard de l’actualité particulièrement chargée de ces derniers jours.

Actualités Christian AlbeckerIl y a 3 semaines
Dis-moi pour qui tu votes et je te dirai qui tu es !

Dis-moi pour qui tu votes et je te dirai qui tu es !

Oui, mais voilà, tout se passe dans la discrétion de l’isoloir : et c’est très bien ainsi. On aura beau disserter sur tous les sondages possibles et imaginables : ils ne remplaceront jamais les résultats du grand soir !

actu Philippe ICHTERIl y a 4 semaines
Vous avez dit évangélisation !

Vous avez dit évangélisation !

Pour certains c’est toujours un gros mot, une démarche relevant d’une culture ecclésiale qui n’est définitivement pas la leur. Pour d’autres, et leur nombre est croissant au sein des Églises de l’UEPAL, c’est devenu le cœur même de leur démarche pastorale, l’essence même du projet paroissial, le concept qui répond de manière évidente à la vocation de l’Église d’annoncer l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre.

Actualités Christian KriegerIl y a 2 mois
Un geste missionnaire à renouveler pour une nouvelle année

Un geste missionnaire à renouveler pour une nouvelle année

« L’effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient ensemble se rendent réciproquement dépendantes : si l’une a intérêt d’acheter, l’autre a intérêt de vendre ; et toutes les unions sont fondées sur des besoins mutuels. » (Montesquieu)

actu Basile ZoumaIl y a 2 mois
Élections municipales : à quoi sert encore la commune ?

Élections municipales : à quoi sert encore la commune ?

L’enjeu des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 paraît modeste comparé à celui des élections nationales : la gestion de nos communes, souvent petites et qui ont perdu beaucoup de compétences au profit des communautés ou métropoles.

actu Robert HertzogIl y a 3 mois
« Plus rien ne s’oppose à la nuit »

« Plus rien ne s’oppose à la nuit »

Ce titre choisi par l’éditorialiste des DNA pour l’édition du mardi 7 janvier dernier peut paraître choquant, mais il a été rédigé dans le contexte de la montée des tensions entre les États-Unis et l’Iran, après l’assassinat du général Soleimani. Le journaliste soulignait à juste titre que le président américain avait franchi le pas susceptible de semer le chaos sur l’ensemble de la planète.

actu Christian AlbeckerIl y a 3 mois