6 février 2020

Rejet du plan américain «Peace to prosperity»

La Fédération Luthérienne Mondiale, dont l’UEPAL est membre, se joint à l’association AIDA pour rejeter le plan américain « Peace to prosperity » qui nie les droits fondamentaux des Palestiniens et diminue les perspectives de paix durables.

La Fédération luthérienne mondiale (FLM) a signé une déclaration avec une association d’autres organisations non gouvernementales qui plaide contre le plan « Peace to prosperity » pour le Moyen-Orient, annoncé par l’administration américaine le 29 janvier 2020.

La déclaration de l’Association des agences de développement international (AIDA) appelle à rejeter le récent plan de paix américain pour Israël. L’AIDA est une association de 84 organisations internationales non gouvernementales opérant dans les territoires palestiniens occupés et en Israël.

Selon la déclaration, la proposition américaine « nie les droits fondamentaux des Palestiniens et diminue les perspectives de paix durable ». La déclaration souligne qu’une annexion unilatérale du territoire palestinien « renforcera encore le risque de déplacements forcés des familles et des communautés palestiniennes, aggravera la pauvreté et compromettra la fourniture de l’aide humanitaire indispensable ».

L’AIDA appelle la communauté internationale à prendre « des mesures fermes, notamment en recourant à toutes les contre-mesures légales disponibles » pour « mettre un terme à la poursuite de l’annexion et à la rupture de l’intégrité territoriale palestinienne, et assurer l’annulation rapide des mesures annoncées ou déjà mises en œuvre ».

Retrouvez le texte complet de la déclaration ci-dessous :

 

L’UEPAL est membre de la FLM et son président Christian Albecker est membre de son Conseil. La FLM est présente dans la région par l’intermédiaire de l’Église évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre Sainte, une Église membre de la FLM. Le Secours mondial (World Service) de la FLM gère l’hôpital Augusta Victoria, un centre d’excellence médicale à Jérusalem-Est, qui est au service de tous, en particulier des 5 millions de Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza. Il offre des soins spécialisés qui ne sont pas disponibles dans d’autres hôpitaux de Cisjordanie et de Gaza, notamment la radiothérapie pour les patients atteints de cancer et l’hémodialyse pédiatrique. Il dispose également de centres de formation professionnelle dans les villes de Ramallah et de Beit Hanina, en Cisjordanie.

Ville de Jérusalem. © LWF/ A. Danielsson