20 mars 2020

20 mars 2020 : un jour…

En cette période de confinement,
retrouvez chaque jour, une prière, une musique…
Un moment de foi à vivre tout en restant chez soi.

une prière…

En cette période, où nous devons rester à la maison et donc loin physiquement les uns des autres, nous vous proposons de rester unis symboliquement avec une prière chaque jour.

Proposée par Sophie Herrlé, pasteure à Lembach et Sophie Letsch, pasteure dans les Hauts de Bruche

Dieu, je t’invoque dès l’aube,

Aide-moi à prier et à rassembler mes pensées.

Seul, je ne le peux pas.

En moi sont les ténèbres, près de toi la lumière.

Je suis seul, mais toi, tu ne m’abandonnes pas.

Je suis découragé, mais toi tu me secours.

Je suis inquiet, mais auprès de toi est la paix.

En moi est l’amertume, mais près de toi la patience.

Je ne comprends pas tes voies
mais tu connais le juste chemin pour moi.

Père dans le ciel, louange et grâce à toi
pour le repos dans la nuit.

Louange et grâce à toi pour le jour qui se lève.

Louange et grâce à toi pour ta bonté, ta fidélité.

Seigneur Jésus-Christ, tu étais pauvre et misérable,

Prisonnier et délaissé comme moi.

Aide-moi, Esprit Saint,

Donne-moi la foi qui me sauve du désespoir,
du laisser-aller.

Prière de Dietrich Bonhoeffer

une musique…

En ces temps difficiles, marqués par la nécessaire « distanciation sociale », par diverses inquiétudes et par de multiples interrogations, nous vous proposons une pièce de musique par jour à découvrir ou à redécouvrir.
La musique contribue à donner sens à la vie, à se poser et se ressourcer pour affronter un quotidien souvent anxiogène.
Des musiques très différentes les unes des autres seront proposées, accompagnées d’un bref commentaire.
Bonne écoute !
Proposé par le service musique de l’UEPAL

W.A. MOZART

Concerto pour clarinette – 2e mouvement, Adagio (1791)

Composé par Mozart au soir de sa vie courte et intense, ce concerto surprend par sa profonde sérénité. Au début du 2e mouvement (Adagio), une mélodie très simple s’élève, comme un chant spontané. Ce chant va s’intensifier puis rayonner avec d’élégantes volutes. Au milieu de la pièce (à partir de 02:10), débute une partie plus rhapsodique qui va explorer tout l’espace sonore avec une énergie toute printanière. Écoutez la magnifique cadence improvisée (03:48) qui fait revenir le thème principal dans une infinie douceur.

Le saviez-vous ?

Ce mouvement a inspiré de nombreux cinéastes, en particulier Sydney Pollack pour son film Out of Africa (1985)

 

Le temps de se poser, de trouver l’énergie dans son cœur.

 

A écouter, à voir : Mozart : concerto pour clarinette – Adagio

 

 

un cantique…

ALL 47/12 Il faut qu’en Dieu l’on se confie

 

 

© Christopher Jolly / Unsplash