27 octobre 2019

26 octobre : un culte pour dire merci

Retour en images sur le culte en l’église Saint-Paul, première partie de la journée de l’UEPAL.

Dès 9h arrivaient les premiers invités, pendant que l’équipe logistique, sur le pied de guerre depuis tôt le matin, finissaient les derniers préparatifs…

Une équipe d'accueil de choc !

Alla Burgun, à votre service pendant toute la préparation de l'événement !

Les personnes malentendantes avaient une attention particulière aussi !

A 10h, Roland Ries, maire de Strasbourg, a salué toutes les personnes impliquées dans l’Église, « personnes de lumière et non de l’ombre ». Et de rappeler que les personnes pauvres ne manquent pas d’argent, mais de générosité.

Christian Albecker, président de l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine a salué l’assemblée :

« Comment entrer mieux dans cette journée qu’en nous réunissant pour célébrer le Seigneur ? En effet, cette journée de rencontre et de reconnaissance pour toutes celles et ceux qui sont engagés au service de l’Église et de l’annonce de l’Évangile doit s’ancrer dans la reconnaissance première envers Dieu : c’est de Lui que l’Église tient sa raison d’être et d’agir, c’est Lui qui nous rassemble, nous bénit et nous envoie dans le monde. C’est Lui qui appelle sans cesse de nouvelles personnes à son service, c’est Lui qui leur donne, qui nous donne, la force et la joie de poursuivre fidèlement nos engagements, malgré les déceptions et les difficultés de toute sorte. L’Église est en mutation comme elle l’est depuis les origines, peut-être avec une vitesse et une intensité qui nous déroutent. Mais la fidélité de Dieu n’a jamais fait défaut, même aux époques les plus sombres de l’histoire. Alors, disons-lui notre confiance et réaffirmons joyeusement notre engagement à le servir dans l’Église et dans le monde ! »

La prédication des pasteurs Marie-Claire Gaudelet et Christophe Kocher a porté sur les béatitudes (Evangile de Matthieu 3, 5-12)

Les chrétiens, de doux rêveurs ? Heureux quoiqu’il arrive ? « Heureux les pauvres en esprit » désigne les humbles, ceux qui sont conscients de leurs limites. Nous partageons la lucidité de ne pas chercher à se faire Dieu à la place de Dieu mais de placer notre confiance en Lui. Dieu, le dieu de la consolation, transforme notre regard sur la vie.

Jésus-Christ nous appelle à être des chrétiens en marche vers Dieu. La marche est porteuse de la vie en plénitude.

 

La sainte Cène, un moment de communion fort entre fidèles.

Entre orgue, chorale, groupe acoustique et interludes à l’alto, la diversité musicale était au rendez-vous. Un grand merci à tous ces intervenants de grande qualité !

Damien Simon à l'orgue

Daniel Priss, accompagné de Nicolas, Françoise Priss au chant et de Gérard Janus à la guitare

Chorale Académie Schweitzer, sous la direction de Cyril Pallaud

Eléonore Cawdrey

A l’issue de ce temps de célébration, une pause déjeuner avec un soleil radieux !

Merci aux bénévoles !