22 décembre 2020

Célébration de Noël à la maison

Nous vous proposons de quoi célébrer Noël en famille, chez vous.

Et si, cette année, vous viviez une célébration de Noël à la maison, en famille ? Voici une célébration de Noël en kit. Vous pouvez changer l’ordre, et même rajouter des étapes avec vos propres idées. Vous pourrez ainsi préparer une célébration qui corresponde à votre famille.

Un dépliant à télécharger
pour fêter Noël à la maison

Dépliant "Noël à la maison"

Chants de Noël

Douce Nuit / Stille Nacht

Chantez Noël et laissez-vous bercer par ce classique. Les chanteurs vous invitent chez eux et s’invitent à votre fête de Noël pour partager un moment de beauté et de douceur.

Merci à la chorale du Stift de Strasbourg et à la chorale Vocal’son de Wissembourg ainsi qu’à tous les autres chanteurs !

 

D’un arbre séculaire / Es ist ein Ros entsprungen

Merci à Emilie Kugel (soprane), Claire Moitry (alto), Antoine Hummel (ténor), Tom Dukatenzeiler (basse) et Cédric Dosch (basse). Prise de son, image et montage : Paulo Colard. Merci à la paroisse du Temple Neuf à Strasbourg pour la mise à disposition des moyens techniques.

Écouter l’histoire de Noël

Mettez-vous ensemble à l’écoute de l’histoire de la naissance de Jésus. Vous trouverez le récit dans votre bible, dans l’évangile selon Luc, chapitre 2, versets 1 à 20 et l’Évangile selon Mathieu au chapitre 2

Se préparer 

Organisez un cercle où chacun aura sa place : chaises, canapé, tabouret, pouf, fauteuil.

Au centre une bougie.

Le plus âgé allumera la bougie pour marquer le début de la célébration.

Le plus jeune l’éteindra pour en marquer la fin.

Créez une ambiance cocon, douceur, chaleur, sérénité avec plaids, coussins… en vous inspirant du hygge (l’art de vivre à la danoise). L’inspiration hygge des pays nordiques nous semble une bonne idée mais vous pouvez créer votre nid douillet comme vous en avez envie. Construire une cabane avec des couvertures, des tapis, des coussins. Tous vous installer confortablement dans le canapé serrés les uns contre les autres. Ou toute autre idée lumineuse qui j’en suis sûre, saura ravir votre famille !

 

Se recentrer

Une fois la bougie allumée, invitez ceux qui peuvent et veulent, à faire silence et à fermer les yeux un instant.

Chacun peut être attentif à sa respiration ou alors écouter les bruits autour de lui comme la respiration de son voisin, un bruit lointain…

Et dans la joie de vivre ce temps, portés par l’Esprit ou l’esprit de famille, ouvrir les yeux, s’adresser un regard et même un sourire.

Si les enfants ne tiennent pas, encouragez-les à rester assis le plus immobile et silencieux possible et à essayer d’entendre leur propre respiration. Pour les adolescents : simplement laissez passer les rires gênés et les inviter à se recentrer sur leur respiration.

 

 

Jouer l’histoire

 

  • Crèche vivante : chacun prend le rôle d’un personnage du récit de Noël. Les jeunes peuvent inventer ou actualiser leurs personnages, les petits se déguiser, les plus vieux jouer les sages ou les bergers etc. Rires garantis !
    Il est possible de lire le passage biblique en même temps.  

 

  • Crèche à distance : si vous êtes en visioconférence avec vos proches, vous pouvez de part et d’autre vous déguiser et faire deviner quel personnage du récit vous représentez.
    Listez chaque personnage découvert pour vous assurer qu’aucun n’est oublié.

 

  • Histoire animée : un adulte ou un enfant bon lecteur lit le récit de Noël dans la bible (évangile de Luc chapitre 2, versets 1 à 20) ou dans un livre pour enfant. Avec des figurines de la crèche ou des jouets, les enfants miment l’histoire au fur et à mesure de la lecture.
    N’hésitez pas à organiser une répétition !

 

Faire silence

 

Chanter et méditer

Connaissez-vous ce chant de Noël : Es ist ein Ros entsprungen (ou dans sa version française : D’un arbre séculaire) ?

 

 

(Re)découvrez-le en l’écoutant : reste à ajouter le lien pour la vidéo en préparation.

Laissons ce chant nous parler de la Bonne Nouvelle de Noël. Écoutez la mélodie, imprégnez-vous de sa douceur. Imprégnez-vous de cette image que le texte développe, une image inspirée du livre du prophète Ésaïe. Visualisez ce vieux tronc desséché, et cette belle rose qui en jaillit contre toute attente.
Cette rose nous parle de l’amour et de la tendresse qui triomphent de l’amertume, parce que Dieu le veut ainsi. Elle nous parle de ce simple regard échangé par-dessus le masque qui suffit à nous réchauffer le cœur. Elle nous parle de ces quelques mots échangés par téléphone qui suffisent parfois à restaurer le lien.
Cette rose nous parle de l’espérance qui triomphe de toute peur, parce que Dieu le veut ainsi. Elle nous parle de cette paix que l’on peut découvrir dans la prière, même – et peut-être surtout – lorsque ce monde nous apparaît comme un vieux tronc desséché dont on n’attend plus rien. Une paix qui nous gagne lorsque l’on se sent porté par un amour qui dépasse les puissances de ce monde.
Si cette rose nous parle de tout cela, c’est parce qu’elle nous parle de Jésus-Christ. Cet enfant qui naît en pleine nuit dans le froid d’une étable vient dans le monde comme une rose sur un vieux tronc. Il est un recommencement. En lui Dieu vient écrire une nouvelle page avec l’humanité, pour dépasser les malentendus et la distance qui s’est installée entre lui et nous. Jésus-Christ est un recommencement qui rend possible tous nos recommencements.

 

Partager

Des moments de partage peuvent se faire à deux moments de la célébration :

  • Après la méditation sur le chant
    (Vous) poser la question : dans ma vie, à quel moment j’ai eu l’impression de revivre ?
    Chacun partage ce qu’évoque pour lui la méditation, raconte une anecdote ou une expérience qu’il met en lien avec une re-naissance.

 

  • Avant de terminer la célébration
    (Vous) poser la question : ce que je retiens…
    Chacun votre tour, vous expliquez ce que cette célébration vous a apporté, ce qui vous a fait du bien et vous a encouragé.

Lors de ces moments, nous faisons à l’autre le cadeau de l’écouter, c’est pourquoi seule la personne qui anime, donne la parole. Les autres se taisent et ne font aucun commentaire.

 

Prier

En ce soir de Noël nous accueillons ta présence dans ce monde Seigneur.

Tu viens simplement au milieu de nous, comme un enfant.

Alors nous aussi nous voulons te parler, simplement, avec ce que nous sommes, avec les difficultés et les joies que cette fête de Noël comprend en 2020.

Nous voulons te dire merci : parce que nous pouvons nous retrouver.

Que ce soit au même endroit où à travers un écran nous partageons ce moment avec ceux que nous aimons. Merci parce que nous sommes au chaud, que nous allons ouvrir les cadeaux que nous avons reçus, parce que nous partageons le repas de la fête dans la mesure de ce qui est possible.

Nous voulons aussi te prier pour les autres, ceux qui nous manquent, ceux qui souffrent et ceux dont nous partageons les noms dans notre cœur où à haute voix.

Que la joie de Noël puisse être contagieuse pour eux aussi.

 

Bénir

Chacun est invité à choisir une des phrases qui suit et la personne à qui il souhaite la dire ou alors simplement la lire pour tout le monde :

– Joyeux Noël !

– Que Dieu t’apporte la paix et la joie

– Que la lumière et la douceur t’accompagnent

– Qu’en Jésus-Christ, Dieu vienne habiter en toi et avec toi.

 

Déguster des roses des sables

Pour 20 à 25 roses des sables, il vous faut :

120g de pétales corn flakes nature

50g de beurre

200g de chocolat au lait ou noir

Casser le chocolat en morceaux, y déposer le beurre en dés. Faire fondre et lisser le tout.

Dans un récipient, verser les corn flakes, ajouter le mélange chocolat-beurre et mélanger pour couvrir l’ensemble des pétales.

Sur un plateau recouvert de papier sulfurisé, déposer des petits tas.

Laisser les durcir au réfrigérateur pendant au moins 20 min.

 

Rachel Wolff, responsable du service de la pastorale conjugale et familiale
et Axel Imhof, pasteur dans le consistoire de Hatten.

Auteurs de la lettre bimensuelle « La maison du daman » 

 

Offrande de Noël

L’offrande est affectée aux projets de solidarité. Elle sera reversée à la Sémis, Société évangélique de mission intérieure de Strasbourg.
Pour en savoir plus sur la Sémis

Merci pour votre soutien.