20 janvier 2020

Simone Mayor, lauréate du concours « Une statue pour Albert Schweitzer »

L’artiste lauréate du concours lancé par le collectif « Une statue pour Albert Schweitzer » est Simone Mayor, une sculpteure suisse qui travaille dans la région de Lausanne.
Vous trouverez ci-dessous la présentation de son projet de sculpture ainsi que des vues 3D de sa maquette en terre cuite, qui ne rend qu’imparfaitement compte de l’aspect final de la statue de bronze. La statue sera complétée par des citations caractéristiques de Schweitzer, qui pourront être placées sur le mur de la fontaine, en diverses langues représentatives à la fois de l’universalité du message de Schweitzer et de la vocation internationale de Strasbourg.

Albert Schweitzer au milieu des gens

J’ai choisi délibérément de placer Albert Schweitzer parmi les hommes, à leur hauteur, et non sur un piédestal.

Je pense en effet qu’il n’aurait pas aimé qu’on lui voue une trop grande admiration ni qu’on l’idéalise comme une vedette. J’ai été frappée, à la lecture de ses écrits, de la récurrence de notions telles que « respect de la vie des autres », « humilité », « me taire » ou encore « humanité ».

Je propose donc de placer la statue au milieu des utilisateurs, sur la partie ouest de la place, simplement assis sur le muret à côté de la fontaine basse en grès et à proximité des fauteuils fixes. A cet endroit, il sera situé au mieux pour avoir la tête et le regard tournés vers l’église Saint-Thomas.

Plus spécifiquement, le mur est en forme de U dans sa partie haute, il est composé de 2 murets séparés par une rigole où coule de l’eau. Le personnage d’Albert Schweitzer ne sera assis que sur le muret sud, laissant libre l’accès à la rigole derrière lui. Il se situera à l’est de la fontaine.

Ce lieu est extrêmement vivant. A proximité de l’école, les familles s’y installent pour pique-niquer, les enfants jouent avec l’eau, les passants s’appuient contre le muret, les touristes passent à proximité immédiate (axe de circulation piétonnière), les guides arrêtent leurs groupes pour commenter l’église St-Thomas, de nombreuses personnes se reposent sur les fauteuils, …

A Lambaréné, plutôt qu’un strict hôpital, Albert Schweitzer a voulu un village, lieu de vie des familles avec les malades. Et lui-même a tenu à vivre au cœur de ce village, où il a situé sa propre case. Il est donc important, symboliquement, de placer la statue sur la place, à hauteur des habitants et passants, parmi « les autres auxquels il a donné sa vie ». De même, la proximité de l’eau (rigole et fontaine) n’est pas sans rappeler la proximité du fleuve Ogooué.

Enfin, le positionnement de la statue au nord de la place lui conférera un ensoleillement maximal en hiver et, grâce aux arbres, une ombre bienvenue en été. Ceci contribuera à sa convivialité.

A quel âge le représenter ?

Certes, Albert Schweitzer a surtout passé ses jeunes années à Strasbourg. Toutefois, à cette époque, il étudie beaucoup, écrit, prêche et joue de l’orgue, mais son vécu est encore essentiellement théorique. Il porte déjà en lui ses qualités multiples, mais son charisme ne trouvera vraiment sa complétude que plus tard.

De plus, il est largement plus connu tel qu’il apparaît sur les photos de la seconde partie de sa vie, notamment suite au Prix Nobel qu’il a reçu à l’âge de 77 ans pour son engagement face au péril nucléaire. Or il me paraît important qu’il puisse être facilement reconnu.

Surtout, quand je travaille sur des portraits ou statues, j’aime manifester l’âme de la personne, trouver les vibrations de son être. Je ne suis contente que lorsque l’on peut dire « Il est là », comme l’a exprimé, fort ému, le fils du grand écrivain suisse Maurice Chappaz en découvrant son père dans mon atelier.

Ainsi, il me tient à cœur que transparaisse dans ses traits ce qu’il a vécu dans ses différentes expériences ou phases de vie. J’aimerais que ce qu’il a donné au monde se marque sur son visage, que l’âme ou l’esprit qui se dégage de ses traits reflète son vécu considérable : son amour de l’autre, son engagement chrétien et humaniste, ses réflexions philosophiques ancrées dans son vécu.

C’est pourquoi j’ai choisi au final de le représenter à un âge moyen, ni vraiment jeune ni vraiment âgé, qui manifeste déjà la sérénité et l’apaisement de l’homme accompli.

Citation et proposition d’intégration de la légende

L’expression « Ehrfucht vor dem Leben – Respect de la vie » résume au mieux, à mon sens, la profondeur des pensées et des actions d’Albert Schweitzer. Elle englobe notamment les thèmes qui lui ont été chers et dans lesquels il fut précurseur, qu’il s’agisse du combat pour la paix et le désarmement nucléaire (à l’origine de son Prix Nobel), ou de l’écologie, référence qui n’est pas sans pertinence dans les temps que nous vivons.

Il est prévu une plaque avec diverses mentions (parmi lesquelles il conviendra à mon sens de ne pas omettre les références de l’œuvre). Vous demandez une proposition de citation : je suggère donc simplement de citer les mots « Ehrfucht vor dem Leben – Respect de la vie », qui m’apparaissent comme une évidence.

Homme universel, né allemand et décédé français, Albert Schweitzer bénéficie d’une aura internationale. Dès lors, et au vu du nombre de touristes étrangers qui passeront devant la statue, pourquoi cette citation ne serait-elle pas traduite en diverses langues : anglais, japonais, russe, une langue du Gabon, etc. ?

Cette plaque pourra trouver place tout simplement contre le muret, à l’est de la sculpture.

Dimensions de la statue

Albert Schweitzer avait une taille de 172 cm. Afin qu’il ait une présence plus forte, j’ai choisi de le grandir quelque peu et de le représenter avec une taille (debout) de presque 2 m.

Dans sa position assise sur son muret, la statue aura une hauteur finale de 182,5 cm en dessus du sol.

Participez, vous aussi, à la création de cette statue !

Inscrire Schweitzer dans le paysage strasbourgeois