Onglet Actus
  • Culte XXL au Zénith

  • Fête chorale transfrontalière

  • 1918, le centenaire

  • Introduction Israël/Palestine

  • CEPE

    Les travaux de l’Assemblée générale de la CEPE s’achèvent mardi 18 septembre à Bâle

    L’Assemblée a définitivement adopté le texte doctrinal sur la compréhension protestante de la communion ecclésiale, ainsi que les textes sur la pluralité religieuse en Europe, la théologie de la diaspora et l’éthique de la médecine reproductive.

     

    Un culte solennel a été célébré dimanche en la cathédrale de Bâle. La prédication du Président Gottfried Locher a porté sur la Béatitude « Heureux ceux qui procurent (fabriquent !) la paix », appliqué au contexte européen actuel. L’assemblée a fait l’expérience étonnante d’une liturgie « yodlée », dans la grande tradition des Alpes suisses ! Durant cette célébration eucharistique a été signée solennellement, entre le président de la CEPE et le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, une déclaration d’intention engageant les deux parties à ouvrir un dialogue officiel sur l’Église et la communion ecclésiale. Ce dialogue représente une grande nouveauté, dans la mesure où jusque-là le Vatican n’ouvrait de dialogue qu’avec les grandes communions confessionnelles mondiales (luthérienne, réformée, méthodiste,…). Ce dialogue est une reconnaissance de l’intérêt et de la pertinence du modèle œcuménique pratiqué par la CEPE, sur la base de la Concorde de Leuenberg : nous pouvons être en pleine communion malgré nos différences d’organisation, de piété, de positons éthiques. Il s’agit, sur la base d’un accord sur l’essentiel – la foi en Christ ressuscité – d’accepter une « diversité réconciliée » ou un « consensus différencié ».

     

    L’Assemblée a également élu son nouveau conseil de 13 membres, en responsabilité jusqu’à la prochaine Assemblée générale dans 6 ans. Christian Albecker a été élu au Conseil, avec pour suppléante Agnès von Kirchbach, pasteure dans l’EPUdF. La première réunion du Conseil a eu lieu dans la salle du Concile, où les cardinaux se réunissaient durant le Concile de Bâle.

     

     

     

    180814_cepe-1

     

    190814_cepe-2

     

    180918_cepe-3

     

    180918_cepe-5

     

    180918_cepe-6

     

    180918_cepe-4-

     

     

    © UEPAL / Christian Albecker

     

    Publié le 18/09/2018

     

    -->
  • Quand la musique fait impression

  • Le temps de la Création

  • Conseil de la Fédération luthérienne mondiale

  • La religion à l'école

  • Rendez-vous avec les religions

UEPAL L'Église et moi Vie de couple Célébrer son mariage

Le mariage se célèbre

Envoyer Imprimer PDF
Pour les Églises protestantes, votre mariage a lieu à la mairie. Par le culte à l’église, vous placez votre union sous la bénédiction de Dieu. Cette célébration n'est ni une sacralisation, ni une assurance tous risques face à l’avenir ; elle est plutôt un envoi, une mise en route et une responsabilisation des individus devant Dieu et devant les autres.

Le sens de ce culte de bénédiction est d’exprimer à Dieu la reconnaissance pour le don de l’amour, d’écouter sa Parole, de confesser sa foi en Celui qui promet d’être présent aux côtés de ce couple durant leur vie entière. Elle est aussi l’occasion pour les mariés de partager avec leurs familles, leurs amis et toute la communauté rassemblée, leurs engagements et leurs projets d’avenirs.


 

 

Comment préparer la célébration ?

 

 

- Prenez contact avec le pasteur de votre paroisse

 

Prévoyez de contacter le pasteur de la paroisse plusieurs mois avant la cérémonie afin de vérifier sa disponibilité.
Mieux vaut vous concerter avant de prévoir votre date.

L'organisation varie d'un pasteur à un autre.

 

- Préparez la liturgie dès à présent

La fonction d’une liturgie de mariage est de fournir le cadre et un choix de matériaux pour la célébration d’un service public, pour que les conjoints et leurs invités puissent participer activement à la fête et se sentir accueillis.

 

brochureNotre brochure liturgique vous présente à la fois une proposition pour un ordre du service célébré à l’occasion de votre mariage, et un choix de textes pour chacune des parties de la liturgie. Sentez-vous libres de choisir, de raccourcir ou de rallonger, de mélanger ou de modifier les textes divers qui vous sont proposés. Et, suivant l’exemple d’autres couples, pourquoi ne pas rédiger vous-mêmes telle ou telle partie qui vous tiendrait particulièrement à cœur ?

 

Pour vous laisser toute liberté concernant les attitudes et les gestes, vous ne trouverez aucune indication à ce sujet. Il vous appartiendra de les imaginer, selon votre compréhension de la célébration. N’hésitez surtout pas à inviter ceux qui vous entourent ce jour-là : amis, parents, témoins, membres de votre paroisse, à prendre une part active à la célébration en faisant une lecture, en prononçant une prière, etc.

Que ces textes vous aident à personnaliser la célébration de votre mariage, et nourrissent votre dialogue au-delà même de cette fête !

 
UEPAL L'Église et moi Vie de couple Célébrer son mariage