12 juillet 2021

Journée de soutien à la Chapelle de la Rencontre

Les présidents Larcher et Schäuble nous ont fait l'honneur d'être présents en parrainant la journée de soutien pour la chapelle de la Rencontre ce dimanche 11 juillet.

Dans le cadre du projet franco-allemand « Chapelle de la Rencontre / Kapelle der Begegnung », le président du Bundestag, Wolfgang Schäuble, et le président du Sénat, Gérard Larcher, ont rencontré dimanche 11 juillet, des représentants des Églises protestantes à Strasbourg, au château de Pourtalès.

« La réconciliation sur les ruines de la guerre n’aurait pas été possible sans le pouvoir unificateur de la foi et sans le travail de pacification des Églises », a expliqué M. Schäuble. Il a décrit la Chapelle de la Rencontre comme « l’un des premiers signes d’espoir de réconciliation dans la région frontalière franco-allemande ». Il a déclaré qu’il était très heureux que la chapelle soit rénovée dans le cadre d’un projet transfrontalier et d’un effort conjoint, « dans l’esprit d’une diversité réconciliée au cœur de l’Europe, comme un lieu où des personnes de différentes nations et religions peuvent se rencontrer ».

Dans son discours, le président du Sénat, M. Larcher, a souligné l’importance de la religion pour la société. « Ignorer les croyances religieuses de nos concitoyens pourrait conduire à l’appauvrissement de nos relations sociales et de notre vie publique », a déclaré le président. Se référant au protestantisme, il reconnaît « l’importance du respect de la loi et de la primauté de la conscience individuelle » et « la méfiance à l’égard d’un ritualisme excessif. »

Wolfgang Schäuble et Gérard Larcher

Pour Christian Albecker, président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL), le projet est « une belle expression de l’amitié franco-allemande et d’une Europe à laquelle nous aspirons : fraternelle, solidaire et ouverte. »

« Cette région frontalière devrait rayonner d’un esprit de rassemblement et de réconciliation. Les Églises d’Europe veulent montrer qu’elles ont appris de l’histoire. » a déclaré l’évêque de l’Église protestante du Pays de Bade (EKIBA), Jochen Cornelius-Bundschuh.

Jochen Cornelius-Bundschuh et Christian Albecker

Depuis plus de trois ans, l’UEPAL et l’EKIBA s’engagent pour la restauration de la Chapelle de la Rencontre. Elle a été construite en 1948, après la fin de la guerre comme projet de réconciliation entre les deux pays. Elle est située à la frontière franco-allemande, dans le quartier du Port du Rhin à Strasbourg, près du pont de l’Europe. Le bâtiment a plus de 70 ans et ne peut être utilisé que de manière très limitée. Grâce au soutien des deux Églises, de la Ville de Strasbourg, de diverses initiatives des deux côtés du Rhin et de nombreux donateurs individuels, les travaux ont démarré au printemps 2021. Aujourd’hui, il manque toujours 250 000 euros. 

Vos dons sont ainsi les bienvenus (onglet « faire un don ») : www.chapelledelarencontre.eu

Retour sur le lancement des travaux

Jeanne Barseghian

Christian Albecker et Jochen Cornelius-Bundschuh

Jochen Cornelius-Bundschuh, Christian Albecker, Wolfgang Schäuble et Gérard Larcher

Josiane Chevalier et Daniel Hoeffel

Günter Ihle et Roos Van De Keere

Wolfgang Schäuble, Christian Albecker, Gérard Larcher, Jeanne Barseghian et Fabienne Keller

Photos : Geneviève Engel

© Photo : Geneviève Engel