Retour aux réflexions

L'auteur Pierre Magne de la Croix

Pasteur, vice-président de l'UEPAL, président de l'Église protestante réformée d'Alsace et de Lorraine

Thème de la réflexion : Théologie et Spiritualité

Nouvelle année 2023

Tous nos voeux pour 2023

Janvier est le mois des vœux : nous échangeons ces vœux pour redire notre amitié et pour faire acte d’espérance avec nos proches. Nous rappelons des valeurs auxquelles nous tenons, nous exprimons de nouvelles aspirations, nous prenons de bonnes résolutions.

Les vœux sont les formes modernes de ces bonnes vielles bénédictions qui parcourent la Bible, ces bénédictions qui font entendre un Dieu bienveillant, un Dieu qui nous aime debout, en route vers le meilleur, en avant pour un monde plus juste.

Lors des vœux, nous sommes en suspend entre ce qui est désormais passé, et l’inconnu qui vient. Est-ce que tout peut recommencer autrement ? Nous savons bien que non. On ne recommence jamais l’histoire à zéro, on continue notre histoire. Une histoire ouverte sur un avenir que nul ne peut vraiment prédire, même si nous pouvons discerner des orientations ; les articles et les commentaires sont nombreux pour prolonger les courbes de notre histoire.

Une prière dit :

Mon dieu, donne-nous de tenir le passé, sans être tenu par lui,
Donne-nous de vivre en mémoire, et non en nostalgie
Donne-nous de garder fidélité et non pas rigidité
Donne-nous de conserver les signes sans les momifier en reliques

Mon Dieu,
donne-nous aussi de tenir l’avenir, sans convoiter son illusion, ni redouter sa venue ; donne-nous de veiller sans surveiller, de vouloir sans obliger, de souhaiter sans forcer.

Tu es un Dieu qui parle pour l’avenir,
avec ton jugement qui nous dispense de juger les autres et de nous juger nous-même,
avec ton espérance qui nous évite de clore et de fermer l’avenir,
avec ta confiance qui nous renouvelle dans nos forces et nos engagements.

Alors, tous les vœux du Conseil de l’UEPAL pour 2023 :

  • en encouragement, face aux difficultés à venir,
  • en sagesse pour l’intelligence et le discernement de l’essentiel,
  • en confiance pour accueillir à nouveau la présence et la bienveillance de Dieu.

Les réflexions du même thème

Devoir d’espérance

Alors que le terme de crise renvoie à un événement soudain, il semble que notre monde soit enfoncé dans des crises à répétitions depuis au moins 50 ans. Cette incertitude génère de l’inquiétude face à laquelle les chrétiens ont un devoir d’espérance.

Théologie et Spiritualité Christian AlbeckerIl y a 2 semaines