29 mai 2020

29 mai 2020 : un jour…

Retrouvez chaque jour, une prière, une musique…
Un moment de foi à vivre tout en restant chez soi.

une prière…

En cette période, où nous devons rester à la maison et donc loin physiquement les uns des autres, nous vous proposons de rester unis symboliquement avec une prière chaque jour.

Proposée par Sophie Herrlé, pasteure à Lembach et Sophie Letsch, pasteure dans les Hauts de Bruche

Christ Jésus, tu connais notre attente.
En nous tous se trouvent le désir d’un absolu,
une soif d’amour,
que même la plus grande intimité humaine
ne peut pas entièrement combler.

Mais toi, le Christ, tu nous donnes de comprendre
que cette attente oriente tout notre être vers Dieu.
Elle est un don de Dieu,
elle contient un appel au dépassement de nous-mêmes.

Et déjà tu déposes en nos profondeurs l’Esprit Saint.
Tu nous le donnes sans mesure,
il habite en nos cœurs pour toujours.
Il prie en nous et nous porte en avant.

Par l’Esprit Saint, tu nous réunis
dans cette unique communion qu’est ton Église.
Cette communion nous donne de renaître
à une vie nouvelle.

Et comme toi nous pouvons, nous aussi,
nous mettre en route vers les plus pauvres
et transmettre l’espérance de la Résurrection …
qui déjà renouvelle la face de la terre.

 

Frère Alois, Taizé

Dieu de la vie, nous te prions aujourd’hui
pour tous ceux qui sont déchirés dans leur vie
parce qu’ils sentent qu’ils ne sont pas à leur place,
parce qu’ils voudraient être ailleurs mais n’y arrivent pas.
Seigneur, bénis-les. Seigneur, prends pitié.

une musique…

Dans cette période incertaine, retourner au travail ou à l’école et reconstruire les liens sociaux ne va pas forcément de soi. Jour après jour, le service musique de l’UEPAL vous propose d’écouter une musique pour se détendre, se cultiver, reprendre des forces.

 

W.A.MOZART (1756-1791) :
Les Noces de Figaro – Ouverture

Encore une musique d’une fraicheur exceptionnelle, vive, élégante… achevée l’avant-veille de la Première, programmée le 1er mai 1786 ! Le fameux opéra est écrit sur un livret de Da Ponte lui-même inspiré de la pièce éponyme de Beaumarchais. La musique de Mozart s’épanouit dans toute sa splendeur dans cet opera buffa porté sur la satire sociale. L’ouverture annonce l’action à venir et énonce quelques thèmes importants.

Cette version de concert dirigée par René Jacobs mérite une attention toute particulière : elle est jouée sur des instruments d’époque (ou des copies), donnant à la musique un relief tout particulier. A gouter : des cordes incisives et très ciselées, les bois tout en rondeur, des cuivres brillants, une énergie non lissée, très naturelle…

 

A écouter, à voir : Le Nozze di Figaro ; Overture

 

Dieu dans sa main nous porte

 

un cantique…

Recueil « Alleluia », 42/04 Au Seigneur rendons grâce

 

© lou lou / Unsplash